Fréquence FM / Info - Mayotte : un nouveau séisme dans la nuit de dimanche

21 mai 2018 à 13h25

Mayotte a été touchée par 3 séismes cette nuit dont un est estimé de magnitude 5,5 sur l’échelle de Richter..

Cet épisode est susceptible de se poursuivre, il est donc fortement conseillé de rester vigilent et de respecter les consignes de sécurité indiquées par la préfecture :

« – Pendant le séisme, à l’intérieur d’un bâtiment : abritez-vous près d’un mur, d’une colonne porteuse ou sous un meuble solide et gardez votre sang froid, Ne restez pas près des vitres, des baies vitrées, des meubles et objets instables.
– Coupez l’eau, le gaz et l’électricité.
– À l’extérieur : éloignez-vous de tout ce qui peut s’effondrer (bâtiment, arbres…), méfiez-vous des chutes de pierre.
– Éloignez-vous des côtes, des plages et des rivières.
– En voiture : arrêtez-vous dans un espace dégagé (hors champs de lignes haute tension, des bâtiments, des panneaux publicitaires…) et restez dans votre véhicule, ceinture attachée.
– N’allez pas chercher vos enfants. Ils sont pris en charge par les équipes pédagogiques et les secours.
– Dans tous les cas : protégez-vous la tête.
– N’encombrez pas les réseaux téléphoniques.
– Respectez les consignes des autorités diffusées par la radio, la télévision, les sites internet et réseaux sociaux du ministère de l’intérieur ou du Gouvernement. »

La propagation de fausses informations est une infraction ; elle est donc passible de différentes sanctions et peines, selon l’article 322-14 du code pénal. Deux ans d'emprisonnement peuvent être à encourir par la personne qui a diffusé les informations, ainsi que 30 000 euros d'amende. Il est important de rappeler qu’aucune secousse n’est prévisible par les scientifiques, même si les activités sismiques sont surveillées. Malgré certains dires, les zones qui présentent de forts risques de tremblements de terre ne possèdent pas de technologies assez performantes qui puissent prédire ces activités, bien que parfois, les structures sont plus adaptées à ces phénomènes violents.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article